chope_de_biere_d

Je sors à l'instant d'un concert de jazz, interprété par le room mate de Sam et tout un ensemble, dans une salle sur le campus.
Programme composé essentiellement d'oeuvres d'Eric Dolphy que je ne connais jusqu'alors que de nom. Ce fut un bon moment.

Afin de ne pas me planter sur le lieu du rendez-vous defini avec Sam,le campus etant immense, nous sommes allé en repérage hier soir après le repas. Petite balade nocturne digestive du meilleur alloi me direz vous. Et vlà t'y pas que le Sam a une idée:"et si on allait se boire une bière", qu'il me fait.
  Moi aussitôt je lui rapelle les dangers de l'alcool sur l'organisme, la dépendance possible, l'état de manque, les crises de foi, la cyrose tout ca, et accepte evidemment la proposition!!! Il n'est pas né celui qui m'empechera de boire une bière, pensais-je.
  L'avenir nous dira que si. Il est né.
  Nous voilà donc parti vers le centre ville afin de dégotter un de ces établissements, débits de boissons locaux qu'ici l'on appelle "bar". Il faut dire déjà qu' il y a autant de burger aux States que de bistrots et bureau de tabac en France, et autant de bistrots et bureaux de tabac aux States que de Mc Do en France. C'est à dire quand même pas de masses.
  Bref nous avisons un de ces lieux, cité dans le Routard d'après Sam, où l'ambiance semblait des plus sympathique (en fait bon c'était un rade mais pour que ca ai plus de gueule j'en rajoute un peu koa). De toute facon, tant qu'il y a de la bière "on tap", en pression, le lieu ne peut paraitre que sympathique.
  Nous entrons.
  Nous nous dirigeons vers le comptoir afin de commander (oui ca s'appelle bar mais ca fonctionne comme un pub) et là!!! le drame!!! la revélation: je n'avais pas mon passeport sur moi. Ni aucune autre pièce d'identité.

  Parce que dans ce pays, on peut mourir sous les drapeaux à 18 ans et conduir à 16, mais on ne peut acheter d'alcool avant 21 ans. Et ce n'est pas comme la France ou les tenanciers n'en ont rien à secouer. Non non, ici, une loi, ca se respecte.
  Et pour etre sur que le gazier les a bien ses 21 berges, ils demandent une piece d'identité systématiquement à toute personne n'ayant pas l'air d'avoir fastoche 30 ans.

Pire.
  Avant de tailler vers le Yosemite, nous avons fait des grosses courses en supermarché. On rempli le cady, on passe à la caisse après avoir trainé à nous decider sur la marque de bière à acheter. Le caissier nous demande nos pièces d'identité que nous lui fournissons instantanement. Et il refuse. Sur mon passeport, dont la photo est très récente, demande express de l'ambassade, il n'y avait pas la couleur de mes yeux et de mes cheveux. De peur de perdre son emploie disait-il il a refusé de nous vendre la bière.
  Autre magasin, le type fait des siennes, chipote et tergiverse plus que le flic présent qui de toutes evidences n'en avait rien à secouer. Il a fini par accepter sur présentation de mon passeport, de ma carte d'identité et de mon permis de conduir. Il a refusé ma carte de fidélité chez Maxi Livre.

  Donc dans le bar, après avoir juré franchement, mais en francais bien sur, contre les lois débiles,  il a bien fallu que je me fasse à l'idée: no beer to night.
  Nous rentrâmes, penauts. Je sentais dans le regard de Sam du resentiment et de la déception, tel le chien qui n'a pas eu son nonos, Bigard qui n'a pas pu raconter de conneries à la radio, Abd Al Malik qui n'a pas pu dire que la guerre c'est moins bien que la paix. Il m'en voulait à coups sur. Et je ne le comprenais que trop bien.
  Plus jamais nous n'abordâmes le sujet,trop lourd, trop pesant.

  Celui donc qui m'aura empeché de boire une bière est bel et bien né. Il est peut être mort aussi, si c'est une vieille loi. En tout cas si c'est le cas, c'est bien fait pour lui!

  Par contre si vous voulez acheter des spaces cakes, y a un p'tit gars qui en vend sur le trotoir comme on vend des bracelets bresiliens.
  La santé publique est en de bonnes mains!